DNS Round Robin, une alternative au load balancing ?

Le DNS Round Robin est une technique de load balancing (équilibrage de charge) principalement utilisée sur Internet .

Le DNS pour (Domain Name System ou Système de Noms de Domaine) est une technique qui permet d’associer un nom de domaine (une adresse d’une page web) en une adresse IP. Cette adresse IP étant utilisée pour transmettre les informations sur le Net. Plus concrètement, le DNS reconnaît par son adresse la page Web à laquelle vous voulez accéder, la traduit en une adresse IP où se trouve l’information puis laisse les serveurs présents sur le Net transférer les données jusqu’à votre ordinateur.

Le Round Robin DNS

Le  DNS Round Robin est une technique de load balancing qui utilise donc ce système pour équilibrer la charge d’un site web. Pour faire du load balancing avec le DNS il faut avoir plusieurs adresses IP qui réfèrent à une même adresse Web. Ainsi, lorsqu’un utilisateur rentrera l’adresse d’un site dans sa barre URL pour accéder au site, il pourra être diriger vers différents serveurs (chacun reconnu par une adresse IP) mais qui disposeront du même contenu. Les mêmes informations sont disposées à différents endroits. Ainsi, si vous voulez accéder à ces informations, il existe plusieurs endroits pour les trouver et vous ne perdez pas de temps à cause « d’embouteillage ». L’équilibrage par DNS permet ainsi de fluidifier les demandes importantes d’accés à des sites web. Par la même technique, on peut aussi faire face à un éventuel défaut ou maintenance d’un des serveurs. Les informations sont toujours disponibles pendant ce temps à d’autres endroits,  le système possède ainsi une plus haute disponibilité.

Le terme Round Robin désigne la technique utilisée pour associer les requêtes aux différents serveurs. Le load balancing round robin utilise une à une et selon une boucle toutes les adresses où sont disponibles les informations.

Fonctionnement du load balancing Round Robin

Supposons qu’un site Web dispose de trois serveurs, chacun avec sa propre adresse IP, où sont disposées les mêmes informations. Le premier utilisateur qui entrera l’adresse du site sera dirigé vers le premier serveur, le second utilisateur vers le second serveur, le troisième utilisateur vers le troisième serveur puis le quatrième utilisateur vers le premier serveur et ainsi de suite. Ainsi, le load balancing round robin dns sert alternativement tous les serveurs et en ce sens, il effectue tout à fait une fonction d’équilibrage de charge.

Cependant, le DNS Round Robin ne fait pas appel des outils spécifiques de load balancing comme un répartiteur physique de charge ou un logiciel (nginX ou HAproxy par exemple). Ce type de load balancing est donc assez limité mais facile à utiliser.

En ne prenant pas compte de la charge et des capacités des serveurs, le load balancing Round Robin peut vite congestionner un serveur avec des requêtes lourdes tandis que, par hasard, un autre serveur sera disponible par les requêtes assignées ont été légères.

Certaines techniques « miroir » existent pour refléter le charge et la capacité des serveurs utilisés et en prendre compte dans le DNS. Dans ce cas, le load balancing n’est plus round-robin.

Vous avez aimé cet article ? Ou vous avez un commentaire à ajouter ? N'hésitez pas !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *