Les solutions de load balancing open source

Comme tout ce qui se fait dans l’informatique, il existe aussi du load balancing open source. En gros, du load balancing gratuit ! Petit tour d’horizons des différentes solutions open source concernant la répartition de charge.

Dans un premier temps, regarder un peu plus précisément ce qu’est l’open source. Littéralement « source ouverte » signifie que le code dit source de l’application est accessible par tout le monde sans aucune limite (financière notamment). C’est donc « l’ADN »  même de l’application que tout le monde peut voir et cela a de grandes implications…

Le loadbalancing open-source

Puisque tout le monde peut accéder au code source, chacun peut le copier puis le modifier à sa convenance. Le célèbre Linux est un noyau informatique utilisée pour différents environnements de travail comme Ubuntu ou RedHat. L’inconvénient de ce système est qu’il faut disposer de connaissance en informatique généralement pour utiliser facilement les applications Open Source. Ainsi, Linux ne représente même pas 1% des ordinateurs personnels (utilisateurs ne disposant pas d’une formation particulière dans l’informatique) dans le monde alors qu’il représente environ un tiers des applications serveurs (outils utilisés par des personnes aguerries en terme informatique).

La capacité de tout à chacun de modifier le logiciel et de voir sa structure créée une émulation entre les développeurs, une communauté se forme autour de chaque application open source pour tenter de l’améliorer. Ainsi, les applications open source s’améliorent de façon naturelle et toujours dans le sens souhaité par l’utilisateur puisque c’est l’utilisateur qui développe la solution au contraire d’une application développée par une entreprise. Cependant, par manque d’intérêt ou d’efficacité, les logiciels open source peinent parfois à se renouveler. Lorsque le logiciel est privée, et donc généralement payant, l’entreprise le développant dispose de fonds financiers pour l’améliorer et l’innovation est nécessaire pour faire vivre le logiciel.

Une des caractéristiques principales de l’open-source est sa gratuité. C’est notamment pour cette raison que beaucoup de pays en développement (Inde, Brésil,…) sont friands de logiciels open-source qui leur assure une indépendance technologique.

Les différentes solutions open source pour réaliser du load balancing

Dans le secteur du load balancing open source, on distingue différentes solutions :

IPVS : Basé sur un noyau Linux, cette solution logicielle est reconnue pour sa haute disponibilité et sa répartition de charge fiable. Il est souvent associé à HeartBeat. Malheureusement, il ne prend en charge que l’équilibrage de niveau 4.

Relayd : Très populaire pour les boîtiers appliance, sa robustesse et ses performances de networking ont permis son succès. Il permet le load balancing de niveau 4 et 7.

HAProxy : Solution open source très innovante, elle est surtout utilisée pour sa répartition de niveau 7. Très fonctionnelle, elle permet aussi la répartition en niveau 4 si besoin.

Apache mod_proxy : La répartition de charge n’est pas la fonction principale des serveurs Apache. Cependant, par exemple pour des contenus statiques, Apache est un bon début dans la répartition de niveau 7.

Le marché du load balancing open source est très développé et plusieurs solutions complémentaires sont présentes pour répondre gratuitement aux besoins de différents types de clients.